Homélies 2023

  • 4° Dimanche du TO*A

    Mt 5, 1-12a
    Nous avons tous les oreilles cassées par les slogans de nos médias et de nos publicités modernes qui garantissent le « bonheur » : si vous voulez être heureux, si vous voulez vivre heureux, si vous voulez une vie de couple réussie (bien souvent, on ne parle même plus de mariage …), il vous suffit de le vouloir : aujourd’hui, tout est possible avec de l’argent !
  • 3° Dimanche du TO*A

    Mt 4, 12-23
    L’évangile de ce dimanche raconte un démarrage, une mise en route : Jésus commence, et aussitôt, il se met à bouger, à parler, proclamer, à appeler des disciples, à toute allure. Le caractère fulgurant du démarrage de Jésus est à rapprocher de cette grande lumière qui apparaît soudain au milieu des ténèbres, comme dans le Prologue de saint Jean. Quand Dieu vient en chair et en os parler aux hommes, cela se fait de façon fulgurante !
  • 2° Dimanche du TO*A

    Jn 1,29-34
    « De la bouche sort le trop-plein du cœur » dit Jésus. Aujourd’hui, je voudrais parler avec vous du trop-plein de nos cœurs, c’est-à-dire parler de Jésus, parler de l’amour fou de Dieu qui transforme tout, parler de joie, de vie, d’espérance. « Evangelii gaudium » la joie de l’évangile dont notre pape François parle sans cesse.
  • Épiphanie du Seigneur

    Mt 2, 1-12
    La nuit de Noël, c’étaient les voisins de Jésus, les bergers au cœur simple et humble, les pauvres, les anawims d’Israël, c’est à dire les petits dont la simplicité de cœur leur permettait de comprendre et de venir tout de suite. Et aujourd’hui ce sont des personnages d’importance qui viennent donc plus tard mais de très loin, des extrémités de la terre. Des gens importants dont l’intelligence du cœur leur a permis de discerner un appel et se mettre en route. C’est donc vraiment l’annonce de la Bonne Nouvelle à tous les hommes sans exception.
  • Sainte Marie, Mère de Dieu

    Lc 2, 16-21
    Frères et sœurs, les bergers vont à la crèche et trouvent les choses « comme les anges avaient dit » ; ils découvrent « Marie et Joseph et le nouveau-né enveloppé de langes, couché dans une mangeoire ». Regardons cela de plus près, c’est tellement important…