Méthode de lecture de la Règle une goutte d'eau pour creuser la pierre

Chers frères et sœurs oblats,


j’aimerais vous proposer quelques repères simples dans la Règle, de façon à ce que chacun s’y retrouve plus facilement, dans la diversité des situations qui sont les vôtres.
D’abord, outre le Prologue et la conclusion (§73), je souligne deux éléments bien repérables : les § 4 et 72, qui sont des abrégés spirituels de la Règle tout entière. J’ai eu l’occasion d’en esquisser un commentaire à la fin de la retraite des oblats en octobre 2009 et 2010.
Avant le §4, on trouve les trois bases structurelles, concrètes, de la vie bénédictine (§1-2-3) : un point d’ancrage stable, une référence vivante, une communauté d’appartenance.
Après le §4, on trouve les trois figures du Christ que Benoît propose à ses fils, trois attitudes évangéliques constitutives de l’esprit bénédictin (§5-6-7) : obéissance, économie de paroles, humilité.
Tels sont les piliers à poser d’abord, les colonnes à mettre en place.
A partir du §8 commence une Règle plus concrète, plus détaillée, passant en revue bien des aspects de la vie quotidienne, dont l’étude viendra plus tard. Elle a toute sa valeur et regorge de perles, mais elle n’a pas la même fonction. S’occuper des chapitres 8-71 avant d’avoir étudié les chapitres 1-7, ce serait bâtir les cloisons, faire la plomberie ou la peinture avant d’avoir édifié fondations, murs et couverture
Ainsi se dégagent des unités de lecture qui ont leur cohérence propre, selon le temps dont vous disposez :
- 5mn : relire le §72 ou picorer dans le §4
-15 mn : relire §1-2-3, ou §5-6, ou §7, ou le Prologue
Plus tard, nous dégagerons de telles unités au sein des § 8 à 71…
Vous savez que le retour fréquent à la Règle est lui-même inscrit comme pratique bénédictine. Son esprit pénètre le cœur à la manière dont une goutte d’eau finit par creuser une pierre.

frère David