L'hôtellerie extérieure Accueil mixte

Le WE du 1 et 2 octobre 2022 se libère pour vous recevoir!

Le but  d'un séjour à l'hôtellerie est le ressourcement spirituel.
La retraite est un temps favorable pour la lecture, la prière personnelle, la détente physique.

Si l'on souhaite rencontrer un frère pour un accompagnement spirituel, on en fait la demande au frère hôtelier.
Pour soi même et pour les autres, on voudra bien favoriser un climat de silence.
Le séjour est limité à une semaine.

Contact: 05 63 50 84 10 hote1(@)encalcat(.)com

Session Bible et Argile

Session Bible et Argile

Proposé par

      Marion d'Elissagaray   et    Michelle Gyte  

Dans nos vies souvent encombrées et traversées par l'épreuve, les sources s'ensablent parfois.
Il est des moments charnières où nous éprouvons le besoin de revenir aux questions essentielles : identité, sens... et de dépoussiérer des croyances restées infantiles.
Au cours des sessions "Bible et argile", les racines juives de la foi chrétienne sont explorées, donnant des clés de lecture oubliées ou méconnues.
Nous découvrons alors une parole étonnamment jeune et pertinente pour aujourd'hui.
Nourries de spiritualité ignacienne qui laisse une si belle place aux sens et à l'imagination, nous vous proposerons de continuer ce "chemin de parole" avec l'argile - matière simple et souple qui nous façonne en même temps que nous la façonnons, qui nous aide à mette en forme et mettre en mots ce qui a du mal à se dire au fond de nous-mêmes. Si faire notre métier d'hommes et de femmes, c'est recevoir et transmettre le goût de la vie, c'est bien dans cette dynamique que s'inscrivent nos sessions.

 du 1er au 6 novembre 2022

Avec Moïse, comment accueillir Dieu
quand viennent les heures
où on ne le comprend plus ?

Croire est un voyage. « Mais qui donc est Dieu » se demande-t-on quand nos combats contre l'absurde se font rudes ? Est-il vraiment un Dieu avec l'homme ?
Nous explorerons la fin de l'histoire de Moïse, qui, arrivé enfin aux portes de la terre promise, ne peut y entrer. Nous chercherons avec lui comment passer d'une lutte contre un Dieu souvent difficile à comprendre, au désir de se laisser peu à peu conduire par l'Esprit ou le Souffle.
Avec Moïse,  nous découvrirons alors combien il est en réalité,
toujours à  nos côtés.
Dieu en l'homme, l'homme en Dieu, c'est à cette pleine hospitalité mutuelle que nous sommes appelés et le voyage ne manque pas de rebondissements !

Les 5 jours de session sont partagés entre  étude biblique  le matin, ateliers terre l'après-midi : par sa plasticité, l'argile sollicite le contact, met en mouvement et permet d'opérer d'importants déplacements intérieurs.
Des  soirées d'échanges clôturent la journée.
Les horaires sont prévus pour permettre selon le rythme et le désir de chacun, de participer aux offices, de prendre des temps de repos et de prière personnelle.

Aucune compétence spécifique n'est requises : seuls le désir de se poser, de s'interroger, d'ouvrir la Bible et de plonger les mains dans la terre sont nécessaires, ou au moins l'un d'entre eux !

Renseignements et inscriptions : www.parole-et-racines.asso.fr – Tél 05 59 65 83 77

Méditation de Pleine Conscience et Ecospiritualité

Méditation de Pleine Conscience et Ecospiritualité
Réenchanter notre relation au Vivant

Du 1er soir au 6 novembre 2022 co-animé par Marie Charlotte et Yannick Lapierre


Avec la Pleine Conscience et le Processus Qui Relie (TQR*), renouveler notre lien à la Terre et au Vivant. Enracinés dans la foi, cultiver une capacité d'accueil des incertitudes et retrouver l'élan à soutenir le Vivant.
Cette retraite sera un temps profond et ressourçant pour prendre du recul. À travers les 4 étapes proposées par la spirale du TQR*, nous apprendrons à ne pas rester coincés intérieurement vis-à-vis de nos émotions de tristesse, de colère, de déni, d'angoisse ou de désespoir face à la situation de crise écologique que nous traversons, mais à en faire un véritable compost intérieur. Cela nous redonnera de l'énergie et de l'espoir en replongeant dans l'essentiel, en nous reconnectant à la Vie dans toute sa simplicité et sa beauté.

L'écospiritualité nous invitera à une véritable metanoïa : le passage d'une relation d'extériorité à une relation de communion intérieure avec la nature, mais aussi avec les autres et avec Dieu. Et c'est cette transformation intérieure profonde qui permettra le changement de paradigme nécessaire à notre monde aujourd'hui.


Plus de détails :

Relier écologie “extérieure“  et écologie “intérieure“ pour une écologie dite “intégrale“
L'écologie dite “extérieure“ est souvent montrée comme la solution aux enjeux actuels. Ainsi sont proposés – et pour une part à juste titre – des solutions techniques, des réformes politico-économiques, des chartes éthiques, des écogestes au quotidien… Tout ceci est bien nécessaire mais ne suffit pas. Car la crise écologique a un important caractère collectif et structurel, mais elle est aussi personnelle et touche notre vie intérieure (comment nous vivons nos désirs et nos pulsions, nos peurs et nos manques, comment nous nous relions pour consommer ou pour communier à la nature, aux autres, au Tout-Autre…)
Les crises actuelles d'effondrement de la biodiversité et du dérèglement climatique ne sont que la prolongation d'une crise spirituelle qui touche aux fondements de notre société occidentale qui s'est fondée sur une conception dualiste et désacralisée du cosmos et de l'être humain. Ainsi la crise écologique révèle non pas la fin du monde, mais la fin d'un monde. Et appelle l'émergence d'un nouveau niveau de conscience individuellement et collectivement.
Car, non seulement nous ne pouvons pas vivre sans être relié à tout le cosmos, à tout le Vivant, mais celui-ci nous constitue ne serait-ce que par l'eau, les minéraux, l'air et la chaleur qui sont en nous et que nous partageons avec les arbres, les animaux, les planètes. Nous sommes interdépendants, nous “inter-sommes**“.
C'est là où nous parlons  d'écospiritualité : le passage d'une relation d'extériorité à une relation de communion intérieure avec la nature, mais aussi avec les autres et Dieu. Et c'est cette transformation intérieure profonde qui permettra le changement de paradigme nécessaire à notre monde aujourd'hui.

La clef : un changement de regard et une transformation de notre relation à nous-mêmes et au monde
Nous pouvons affirmer, avec le théologien Michel Maxime Egger, que « la clé consiste en une metanoïa personnelle (un retournement intérieur) qui allie transformation de soi et transformation du monde»
Cette transformation en profondeur implique une réelle métamorphose. Comme la chenille qui devient papillon, il s'agit de mourir à ce qui est pour s'ouvrir à ce qui advient. Car il n'est pas suffisant de corriger les faiblesses de la chenille pour l'aider à devenir papillon. De même, il n'est pas suffisant d'améliorer un système qui dans son ensemble demeurerait identique. Il s'agit au contraire d'opérer un retournement vers autre chose, un autrement. Et cela suppose un changement de niveau d'être et de conscience, une conversion spirituelle.

C'est là ce que nous propose l'éco-spiritualité :
libérer notre être de ses enfermements et de ses illusions dualistes
réenchanter la nature en retrouvant un lien intime et intérieur avec elle
Ceci afin de redécouvrir la dimension sacrée de tout ce qui est, pour un changement réel, durable et profond.

Ainsi nous intègrerons dans les pratiques proposées la reliance à soi, aux autres, à la nature et à Dieu, au mystère du « plus grand que soi ».
Cela aidera chacun de nous à ancrer plus profondément dans l'être nos nécessaires engagements écologiques.

Une pédagogie qui s'appuiera sur le TQR et la Pleine Conscience pour « choisir la vie »
Un des enjeux majeurs aujourd'hui est notre capacité à regarder en face la situation actuelle sans tomber ni dans le déni ni dans l'angoisse qui paralyse.
Aller à la rencontre de notre découragement et de notre impuissance face à l'ampleur de la crise écologique et sociale, pour les transformer en engagement créatif : tel est le chemin proposé par le  « Processus qui relie » (TQR) pour renouer avec la vitalité et la détermination que chacun de nous possède pour prendre part à la guérison de notre monde.

Comme le dit Joanna Macy avec force : « Nous pouvons choisir la vie. Même confrontés au dérèglement climatique mondial, à la contamination nucléaire, aux forages en eaux profondes, aux modifications génétiques de nos denrées alimentaires… même confrontés à tout cela, nous pouvons encore choisir la vie. Nous pouvons encore agir pour un monde vivable. »

Les propositions suivront une dynamique de spirale en 4 étapes, qui permettront d'expérimenter un véritable processus de  transformation et d'exploration intérieure :  
s'enraciner dans la gratitude
honorer nos peines pour le monde
élargir notre regard
aller de l'avant et s'engager

Nous vivrons cette traversée qui implique notre corps, notre cœur et notre esprit, en nous aidant des pratiques de la Pleine Conscience qui nous permettent à la fois de nous enraciner dans une stabilité intérieure et de nous ouvrir pleinement à l' « inter-être » avec tout le Vivant.

Nous alternerons des méditations, des expériences sensorielles et des immersions dans la nature, des échanges à deux ou en groupe, des moments plus individuels et des rituels pour nous relier à la dimension spirituelle de la Vie et du Vivant.

* TQR : Travail Qui Relie, processus développé par l'écopsychologue et biologiste américaine Joanna Macy. 
** le maître zen Thich Nhat Hanh, qui a fondé le Village des Pruniers, aime à conjuguer ce verbe « inter-être » pour nous inviter à sortir de l'illusion d'être séparé les uns des autres et de la nature, et à prendre conscience de notre interconnexion à tout ce qui est

 

Renseignements/réservations :
    Marie Charlotte Lapierre – contact(at)maison-ephata(.)com - 06 62 69 21 54    
www.maison-ephata.com/retraites--stages.html

Session d’iconographie byzantine

Session d'iconographie byzantine
initiation et perfectionnement

Du vendredi (soir) 25 août au mercredi (après-midi) 30 août 2023
animée par Jean-Philippe Delage, iconographe consacré

« Lorsque celui qui est invisible devient visible dans la chair, on peut alors dessiner son visage »
Saint Jean Damascène (Sur les images divines 1,8)

l'icône est une confession de la foi par le dessin et les couleurs. Par anticipation, elle nous fait entrevoir la réalité du royaume de Dieu. Reflet du prototype et véhicule de l'énergie divine déterminent les caractéristiques de l'icône . L'ordre divin s'y exprime par la géométrie, l'unité des compositions, le goût de la symétrie, de l'harmonie et la disposition hiérarchisée des figures.
La symbolique de la lumière joue un rôle fondamental , dans les étapes de la peinture, des couleurs les plus sombres aux plus lumineuses, dans l'or des fonds, des nimbes, à la fois lumière incréé, lumière intérieure des personnages ou effet du rayonnement divin.

L'atelier reste fidèle depuis prés de vingt ans a un apprentissage des techniques issues de la tradition byzantine, pour une bonne transmission de ces techniques, en fonctions des capacités et des objectifs de chacun, nous limitons à dix le nombre des stagiaires. La pratique antérieure du dessin ou de la peinture ne constitue pas un prérequis pour participer à la session.

Un peintre d'icône doit être plein d'humilité, de douceur, de piété...voici ce qui préside à toute démarche dans le Stroglav, recueil de l'assemblée ecclésiastique de Moscou en 1551
L'iconographie ne peut donc pas se limiter à un apprentissage de techniques dont la finalité serait la maîtrise d'un « artisanat religieux ». L'écriture des icônes est traditionnellement un travail monastique rythmé par la prière. Dans le respect de la liberté de chacun nous proposons aux participants en assistant aux offices du Monastère. de travailler dans la quiétude que procure la prière
Le soir en en veillant à ménager le temps du repos nous pouvons proposer des échanges en fonction des souhaits des stagiaires.Les règles et les canons de l'iconographie constituent une ascèse qui conduit le peintre, le créateur à la véritable liberté que permet la transcendance.

« La grâce descend sur l'icône et celle-ci en retient une parcelle »
Saint Théodore Studite (759-826)

 

Renseignements/réservations : Jean-Philippe Delage
mob. 07 81 04 07 24
courriel. hodigitria(at)orange(.)fr
www.hodigitria.org
Atelier de l'Hodigitria
16 rue de la gerbe d'or
31140 Saint Loup Camma

Yoga

Week-end de Yoga à l'abbaye d'En Calcat (81) Du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre 2021.

Thème : Au-delà du mental

Le mental est un merveilleux outil pour appréhender le monde, il peut être aussi à l'origine de beaucoup de souffrance quand nous enfermons la vie dans nos projections plutôt que de la vivre pleinement telle qu'elle est.

Le yoga est une invitation à donner moins d'importance aux fluctuations du mental pour vivre davantage en adéquation avec son cœur et ses ressentis.

Pratique, réflexion sur le Yoga sutra de Patanjali, méditation seront au programme du week-end.

Lieu du stage

Située à Dourgne dans le Tarn, l'abbaye d'En Calcat est un véritable havre de paix au cœur de la Montagne Noire.

Aspects pratiques

Début du stage samedi 29 octobre à 10h Fin du stage : dimanche 30 octobre à 18h

Tarif du stage: 220€
Enseignement : 150€
Pension complète : 70€ (tarif sur la base d'un hébergement dès le vendredi soir)

Chambre individuelle ou double selon préférence et disponibilité.
Prévoir un tapis pour la pratique et un coussin ou petit banc pour l'assise.

Les enseignantes :

Aurélie Bernou Muntsa Cosculluela

              

Professeur de Yoga et Professeur de yoga IFY assistante formatrice FVI.

Inscription

Préinscription par mail complété d'un acompte de 60€ pour confirmation. Aurélie Bernou 51 rue du Panoramique, 31650 Saint-Orens aurelie.eav(at)gmail(.)com/06.28.56.20.16
www.instantyoga.fr