Nouvelles de juin


JUIN

8. Le Chapitre Provincial, retardé d'un an par la pandémie, se tient dans nos murs cette semaine. Le frère Maximilien y est notre délégué accompagnant notre prieur.
Ce soir, les abbés de la Pierre-qui-vire (P. Luc) et de Landévennec (P. Jean-Michel) accompagnés respectivement des frères Jean-Louis et François-Xavier, nous parlent de leurs communautés et des soucis que représentent pour les uns la difficile succession des moines à Chauveroche (90), et pour les autres le climat de misère et de grande insécurité où vivent leurs frères du Morne Saint-Benoît en Haïti.

9. C'est la Saint-Columba, et nous manifestons à notre jeune Prieur notre affection et notre confiance.

10. Nous avons enfin le droit de connaître le nom du nouveau Visiteur, qui n'est autre que notre père David !

11. Grand jour très attendu de la réouverture de l'église de Sainte-Scholastique, après deux ans et demi de travaux, et nous sommes presque tous présents à l'expressive liturgie de la consécration du nouvel autel. La beauté des matériaux et le soin apporté à leur mise en œuvre font honneur aux choix de nos sœurs et à la compétence des artisans locaux.

13. Après la rencontre de la famille Subiaco (23 monastères masculins et féminins), les supérieures des monastères de sœurs rattachés à notre Congrégation tiennent leurs assises à Ste-Scholastique pour étudier une refonte éventuelle des diverses Fédérations.
A cette occasion, elles viennent ce soir chez nous pour les vêpres et un repas fraternel avec notre communauté.

16. Un groupe de frères, dont le noviciat, passe la journée chez les moines tibétains de Nalanda, près de Lavaur.

17. Nous apprenons avec soulagement que nos frères de Bouaké ont fini par gagner le procès qui leur assure la propriété de leur terrain, après une longue contestation des chefs des villages.

18. Les frères Christophe, Christian et Jean-Roch participent à la messe qui célèbre les adieux à la communauté des Filles de la Charité à Blan.
Présentes dans ce village depuis 1854 où elles avaient assuré d'abord la scolarisation, puis le soin des malades (EHPAD) elles regroupaient ces dernières années les sœurs ayant vécu la plus grande partie de leur vie religieuse en Afrique du Nord.

Les candidats aux prochaines élections départementales viennent successivement se présenter à la communauté.

19-20. Le père David participe à un colloque sur 'Travail et repos' qui a lieu au Collège des Bernardins, dont il a admiré la mise en valeur.

21-22. Dans le cadre de notre formation permanente, nous avons la grande chance d'avoir parmi nous le père Christoph Theobald sj,  qui nous donne quatre conférences sur le thème : Annoncer l'Evangile du Règne de Dieu en ce temps de crise et d'ébranlement de l'Eglise.
Nous pouvons admirer comment un grand théologien peut mettre à la portée de tous, avec simplicité et clarté, ses analyses et ses convictions, mettant à profit sa profonde connaissance des Ecritures, des textes du Concile et de la pensée du pape François.

24. Le père prieur et quelques frères se rendent au monastère de La Garde (près d'Agen) pour la bénédiction abbatiale du père Marc, premier abbé de cette fondation du Barroux.

25. Après dix mois de stage parmi nous, Vincent Bocher rejoint ses compagnons jésuites.

28-29. Sous la conduite de Madame Béatrix Bréauté, du réseau Talenthéo, on nous donne un éclairage sur la connaissance de soi et de ses ressources dans le travail. Il s'agissait moins d'une session que d'un exercice commun, pour permettre à terme une meilleure coopération de tous à la vie de la communauté.