Nouvelles d'août

AOÛT

3. Les pères Columba et David partent pour Bouaké, où ils resteront une quinzaine de jours.

4. Bertrand, que nous avions connu comme stagiaire l'an dernier, arrive pour commencer son postulat.

5. Frère Henry est hospitalisé pour tenter de trouver la cause de ses continuelles souffrances et d'y remédier. Il reviendra au bout de quelques jours à l'EHPAD de Touscayrats sans grande amélioration.

6. Comme chaque année en cette saison, trois frères vont chez un producteur  de Thuir (66) d'où ils rapportent une tonne de fruits (abricots, brugnons, pêches) que nous partageons avec nos sœurs.

9. Nous recevons au chapitre le père Paul Couvreur, MEP, frère de notre père Jean-Marie. Ancien missionnaire en Malaisie et en Corée, il nous fait percevoir, par le simple récit de ses expériences, tout ce qu'une telle mission implique de patience, de persévérance, de courage et de foi, ne serait-ce que pour assimiler trois ou quatre langues étrangères, parfois sans alphabet, et enseigner les rudiments de la philosophie et de la théologie à des séminaristes du bout du monde ! Mais aussi la fierté et la joie de laisser après soi des jeunes églises florissantes et un clergé local largement auto-suffisant, du moins en Corée.

10. Frère Dominique, moine de Tien Binh, en séjour à Tournay, vient passer quelques jours, en vue notamment d'améliorer sa formation d'organiste avec l'aide de frère Sébastien-Jean.

17. Ce soir, c'est le père Christian Flottes, Provincial des religieux des Saints Cœurs (dits « de Picpus ») qui vient nous parler de sa Congrégation, de son caractère mixte (toujours des sœurs à côté des frères), de sa vocation « à faire ce qui est utile à l'Eglise », concrètement la formation des futurs prêtres, notamment en Extrême Orient, et son apostolat missionnaire en Océanie.

19. Frère Franck nous rend compte de l'activité de l'Association S. Vincent de Paul à la Mijoule, qui a     hébergé successivement plusieurs familles en difficulté provenant de l'immigration.

21. Le père Jean-Marie et le frère Franck vont à la cathédrale de Castres pour l'ordination diaconale d'un chirurgien libanais, marié, père et grand-père, présent en France depuis trente ans.

23. Madame d'Hamonville, mère du père David, s'éteint paisiblement pendant son sommeil, dans la maison de retraite de Toulouse où elle a passé ses dernières années.

Nos amis et oblats, Christian et Anne Brunet, nous font part du terrible accident de moto dont a été victime leur petit-fils Baptiste ainsi que sa compagne, que l'on a dû amputer l'un et l'autre de la jambe gauche après qu'ils aient été percutés par un camionneur endormi.


31. Le père David évoque son récent séjour à Bouaké : la grande nouveauté est la présence du mur de clôture, haut de 2,5 m et entourant toute la propriété sur une longueur de 3,5 km. La plus grande sécurité qu'il assure va obliger les frères à mettre en exploitation les parcelles encore en friche. Les photos par satellite montrent aussi la croissance de la ville dont les nouveaux quartiers entourent maintenant presque complètement le monastère.
Lors du même séjour, le père Columba a pris de nombreuses photos qu'il nous projette ces jours-ci et nous rendent plus familiers nos frères lointains et leur cadre de vie.